Sélection ouverte de langueOpen language selection Français Menu Rechercher
Donner
Une recherche associe des niveaux moindres de pollution de l'air à une meilleure santé pulmonaire chez les enfants

Une recherche associe des niveaux moindres de pollution de l'air à une meilleure santé pulmonaire chez les enfants

Une étude portant sur les populations vivant en Californie du Sud a montré qu'une réduction de la pollution de l'air sur le long terme peut représenter un bénéfice pour la santé pulmonaire des enfants.

Cette recherche, publiée dans le New England Journal of Medicine, avait pour objectif de déterminer si les différentes mesures prises pour améliorer la qualité de l'air en Californie avaient eu un effet positif sur la santé pulmonaire.

L'étude étaient basée sur trois groupes d'enfants. Le premier groupe était constitué d'enfants âgés de 11 à 15 ans entre 1994 et 1998, le deuxième d'enfants de 11 à 15 ans entre 1997 et 2001, et le dernier d'enfants de 11 à 15 ans entre 2007 et 2011. Au total, 2 120 enfants ont participé à cette étude. Chacun des enfants a passé un test de fonction pulmonaire chaque année afin de voir comment les changements des niveaux de pollution de l'air avaient affecté le développement de leurs poumons.

Les chercheurs ont établi qu'au cours des 13 années de l'étude sur les groupes d'enfants, des améliorations ont été enregistrées grâce à un certain nombre de mesures prises en matière de santé pulmonaire.

Lire l'article de journal. 

En savoir plus sur Healthy Lungs for Life (des poumons sains pour la vie), une campagne de sensibilisation sur l'importance d'une air pur.