Sélection ouverte de langueOpen language selection Français Menu Rechercher
Donner
Vivre dans une zone où il est moins facile de se déplacer à pied pourrait accroître les risques d’asthme chez les enfants

Vivre dans une zone où il est moins facile de se déplacer à pied pourrait accroître les risques d’asthme chez les enfants

Des chercheurs canadiens ont découvert une corrélation possible entre la vie dans des quartiers où il est moins facile de se déplacer à pied et l’asthme chez les enfants.

Cette étude publiée dans Annals of the American Thoracic Society se base sur des données recueillies dans le cadre d’un projet de recherche de plus grande envergure qui a surveillé l’état de santé de 326 383 enfants nés entre 1997 et 2003 dans le Grand Toronto.

Les chercheurs ont étudié les dossiers médicaux de ces enfants pour déterminer s’ils avaient développé un asthme et, le cas échéant, s’il a persisté tout au long de leur enfance. Ils ont également évalué la « marchabilité » du quartier où chaque enfant était domicilié. Cette « marchabilité » a été définie en se basant sur le nombre d’habitants du quartier, le nombre de bâtiments, la facilité d’accès aux lieux tels que les écoles et les magasins, et la façon dont les rues sont connectées.

Après avoir comparé ces deux mesures, les scientifiques ont découvert que les enfants nés dans des zones moins « marchables » couraient un risque plus grand de développer de l’asthme. Ils ont également découvert que les enfants souffrant d’asthme et vivant dans des zones où il était plus difficile de se déplacer à pied étaient davantage susceptibles de continuer à présenter des symptômes.

Les résultats étaient identiques même en tenant compte d’autres facteurs ayant une incidence sur la probabilité qu’une personne souffre d’asthme (sexe, naissance prématurée, niveau de revenu du quartier, obésité et allergies, par exemple).

À la lumière de ces constatations, les chercheurs affirment qu’il pourrait exister une corrélation entre l’absence d’activité physique et l’apparition d’asthme chez les enfants. Ils recommandent d’améliorer la « marchabilité » des communautés, par exemple en ajoutant des voies piétonnes et en implantant des épiceries à proximité des lieux de résidence.

Lire le communiqué de presse complet.

Lire le résumé de l’article de journal.

Télécharger notre brochure « L’exercice physique et vos poumons ».