Sélection ouverte de langueOpen language selection Français Menu Rechercher
Donner
Un mode de vie actif sur le plan physique est associé à une réduction du risque de cancer du poumon

Un mode de vie actif sur le plan physique est associé à une réduction du risque de cancer du poumon

Selon une nouvelle étude, les personnes qui sont actives pendant leur temps libre pourraient présenter une diminution du risque de développement de divers cancers, y compris celui du poumon.

L’étude de recherche, publiée dans la revue « Journal of the American Medical Association », a utilisé les données provenant de 12 études portant sur un total de 1,44 millions de personnes originaires des États-Unis et d’Europe.

Au cours de ces études, des informations ont été recueillies concernant la quantité d’activité physique effectuée par les participants pendant leur temps libre, comme la marche, la course et la natation. Les chercheurs ont ensuite surveillé les participants afin de vérifier leur état de santé et l’apparition de cancers.

Après avoir comparé ces informations et comptabilisé d’autres facteurs pouvant influencer la santé, tels que le poids ou le fait de fumer, les scientifiques ont découvert que l’activité physique régulière semblait réduire le risque de développement de 13 cancers, y compris le cancer du poumon.

Des recherches plus poussées seraient nécessaires pour comprendre exactement pourquoi l’exercice pourrait contribuer à prévenir le cancer, mais la conclusion de l’étude souligne l’importance d’un mode de vie actif.

Lire l’article original

Lire le résumé de l’article de cette revue

En savoir plus sur la campagne Healthy Lungs for Life, qui sensibilise la population à l’importance d’une activité physique pour la santé pulmonaire